octobre 2015

Les Brasseurs du Temps - 06/X/2015

Léonard Constant & Florquestra - V'là l'père Stephen Harper qui passe !
La plus récente incarnation du spectacle Cachez, la belle, ce qui dépasse (v’là l'père Stephen Harper qui passe !) — une bulle de savon où l'artisanat chansonnier, l'humour, la poésie, la paillardise de bon aloi, les souvenirs en noir et blanc valsent, l'espace de quelques refrains, contre les monstres qui n'attendent que la fin de la représentation pour poursuivre leurs coupes à blanc dans le rêve et dans la liberté. Un récital de chansons tendres et salées, de poèmes poivrés et de monologues à la menthe. Tantôt tendresse et tantôt vlan, ici java et là bossa, un brin Brassens, un brin Brésil, un peu Prévert, un peu pampa, ce spectacle alchimiste mélange miel et mer, bat le varech et la vanille sur l’enclume des mots et de la musique.

Le
Florquestra ? — Le raffinement harmonique brésilien, la fièvre de la samba, la sensualité de la bossa-nova, les langueurs du xote, les taquins hoquets du forró, la délicate sismique du chorinho, le bagout montmartrois de l’accordéon d’autrefois, une panoplie d'instruments rieurs, pleureurs, bavards et danseurs, au service d’une chanson tricotée à la main, loin du bruit et des modes, tantôt mélancolique, tantôt gouailleuse. « Dans la tradition de marqueterie de la plus savante chanson française, (…) des mélodies qui rêvent ouvertement au Brésil, à ses rythmes chaloupés et à sa bonne humeur. » (M. Cucchi, La Presse / Le Droit). Venez vous faire bronzer l'ouïe !

Distribution :
Léonard Constant (chant, guitare), Regina Gomes Teixeira (chant, percussions), Silvio Módolo (cavaquinho, basse, accordéon, chant).

Qui ? — Léonard Constant & le Florquestra
Quoi ? —
Cachez, la belle, ce qui dépasse (v’là l'père Stephen Harper qui passe !)
Quand ? — Le mardi 6 octobre 2015, à 19h30
Où ? — Les Brasseurs du Temps (BDT) - 170, rue Montcalm, Gatineau (Qc) J8X 2M2
Combien ? — $15
Pourquoi ? — Parce que « C'est bien plus beau lorsque c'est inutile ! » (E. Rostand,
Cyrano de Bergerac, 1897)

Soirée forró au Petit Chicago - 17/X/2015


Le 17 octobre 2015 au Petit Chicago ? — Soirée que le Florquestra, dans une géométrie revue et augmentée, consacrera exclusivement au FORRÓ !

Le forró ? — Accordéon,
zabumba (gros tambour), triangle, parfois le pandeiro (et parfois même quelques gentils intrus comme la guitare, le cavaco, la basse...) sont les principaux protagonistes instrumentaux de cette musique nordestine (entendre du nord-est brésilien) qui sent bon la cachaça, la terre fissurée par un soleil abrasif et la nuque transpirée d'une irrésistible morena. Comme la plupart des genres musicaux brésiliens, le forró est né d'une confluence d'éléments culturels amérindiens, africains et européens. L'origine du mot lui-même est encore trouble mais, selon l'hypothèse la plus circulée, « forró » serait une pittoresque déformation de l'anglais « for all ». Au XIXième siècle, alors que le réseau ferroviaire de la Great Western Railroad étendait peu à peu ses cicatrices sur la carte de l'État nordestin du Pernambouc, les Anglais y organisaient des bals populaires qu'ils annonçaient, par affiche ou écriteau, comme étant « For All » (pour tous). Ces bals furent le melting-pot musical où naquirent le forró et la danse du même nom, sur un rythme nerveux et délicieusement boîteux, évoquant à la fois les toussotements des locomotives emphysémateuses de la Great Western Railroad et les percussions cardiaques des romances nordestines contrariées par la trahison, la fuite, l'alcool, l'indigence... et toutes les autres formes de feu qui alimentent à ce jour le brasier mythologique de ces contrées brésiliennes où le peuple du sertão (région du nord-est dévorée par la sécheresse) cherche infatigablement le rire dans une boule de cristal pleine de larmes.

Distribution : Regina Gomes Teixeira (chant, zabumba & autres percussions), Silvio Módolo (accordéon, chant), Paulo Collier (triangle, pandeiro), Sandro Ferreira (basse, chant), Léonard Constant (guitare, chant), Angel Araos (batterie).

Qui ? — Florquestra
Quoi ? — Soirée forró
Quand ? — Le samedi 17 octobre 2015, à 21h30
Où ? — Le Petit Chicago - 50, promenade du Portage, Gatineau-Hull (Qc) J8X 2J7, tél.: 819-483-9843
Combien ? — $10
Pourquoi ? — Parce que le forró, ça se danse à deux... même quand on est seul !

Évènement Facebook :
https://www.facebook.com/events/188746704789998/