Roda de Samba @ Petit Chicago - 1/X/2016

Nos amis de la Roda de Samba remettent ça ! Un rendez-vous d’ores et déjà traditionnel et immanquable dans la région de la capitale nationale !

La Roda de Samba taquine le tympan à la brésilienne, au rythme irrésistible de sambas d'hier et d'aujourd'hui. Chacun de ses spectacles est un évènement unique en son genre, groupant autour d'une table une douzaine de chanteurs-instrumentistes qui donnent vie, par leurs voix, leurs cordes coquines et leur fascinant arsenal de percussions afrobrésiliennes, à un répertoire séduisant, hautement mélodieux et souverainement festif !

Pour visiter la Roda de Samba sur Reverbnation, transhumez par ci :
www.reverbnation.com/rodadesamba... et par là : www.rodadesamba.ca. Notez toutefois que certaines composantes flash de ces sites ne fonctionnent ni sur l’iPhone, ni sur l’iPad.



Journée gatinoise de célébration de la diversité culturelle, édition 2016 - 14/VIII/2016

Parc Moussette, le dimanche 14 août 2016, de 11 heures à 18 heures.

Quelques détails sommaires mis à votre disposition par la Ville de Gatineau :

http://www.gatineau.ca/portail/default.aspx?p=quoi_faire/activites_parcs/activite&id=-478657714

Journée de célébration de la diversité

Le Petit Chicago - 25/VI/2016

Florquestra -

Cachaça Prod et le Petit Chicago ont le plaisir de vous inviter à fêter la Saint-Jean à la brésilienne, ce samedi 25 juin, lors d’une « Festa junina » (fête du mois de juin), également appelée Festa de São João (fête de la Saint-Jean). Traditionnellement, les très populaires et fort anciennes festas juninas marquent la fin de la saison des pluies et sont l’occasion pour l’aride nord-est brésilien de remercier Saint Jean Baptiste pour ces averses nourricières. Mais une Festa de São João est surtout une célébration de la ruralité, de ses vêtements typiques, de sa gastronomie, de ses danses folkloriques (surtout la quadrilha, un quadrille brésilien) et de l’union conjugale. De nos jours, le Brésil tout entier chante, danse et festoie à chaque festa junina, allumant feux de joie et sourires aux quatre coins du pays.

Ce samedi, le Florquestra vous offre sa propre
festa junina au Petit Chicago. Vos humbles serviteurs Regina Gomes Teixeira (chant, zabumba), Silvio Módolo (accordéon, chant), Léonard Constant (guitare, chant), Sandro Ferreira (basse, chant), Angel Araos (batterie) et Paulo Collier (triangle, chant) seront armés d’un répertoire typique, de costumes sur mesure et de quelques échantillons gastronomiques traditionnels. — Venez voir, entendre et goûter l’ailleurs… chez vous !

Le samedi 25 juin 2016, 21h30
Le Petit Chicago
50, promenade du Portage
Gatineau-Hull (Qc) J8X 2J7
819-483-9843
http://www.petitchicago.ca/

Évènement Facebook :
https://www.facebook.com/events/292544264414789/

Entrée : 10$


---------------


Says Wiki about St. John’s celebrations in Brazil:

Festa Junina (Portuguese pronunciation: [ˈfɛstɐ ʒuˈninɐ], June Festival), also known as festa de São João for their part in celebrating the nativity of St. John the Baptist, are the annual Brazilian celebrations historically related to European Midsummer that take place in the beginning of the Brazilian winter. These festivities, which were introduced by the Portuguese during the colonial period (1500-1822), are celebrated during the month of June nationwide both in Brazil and Portugal. The feast is mainly celebrated on the eves of the Catholic solemnities of Saint Anthony, Saint John the Baptist, and Saint Peter.
As
Northeastern Brazil is largely arid or semi-arid these popular festivals not only coincide with the end of the rainy seasons of most states in the northeast but they also provide the people with an opportunity to give thanks to Saint John for the rain. They also celebrate rural life and feature typical clothing, food, dance (particularly quadrilha, which is similar to square dancing). Like Midsummer and Saint John's Day in Portugal and Scandinavian countries, São João celebrates marital union. The "quadrilha" features couple formations around a mock wedding whose bride and groom are the central attraction of the dancing.

The celebrations usually take place in an arraial, a huge tent made of raw material (with a thatched roof) that was reserved for special parties in old rural areas. Men dress up as farm boys with large straw hats and women wear pigtails, freckles, painted gap teeth and red-checkered dresses, all in a loving tribute to the origins of Brazilian country music, and of themselves, some of whom are recent immigrants from the countryside to cities such as Olinda, Recife, Maceió and Salvador, and some of whom return to the rural areas during that season to visit family. However, nowadays, São João festivities are extremely popular in all urban areas and among all social classes. In the Northeast, they are as popular as Carnival. Like during Carnival, these festivities involve costume-wearing (in this case, peasant costumes), dancing, drinking, and visual spectacles (fireworks display and folk dancing). Like the original European Midsummer celebrations, during the two-week June festivities in Brazil, bonfires are lit. They can be seen everywhere in northeastern cities. Two northeastern towns in particular have competed with each other for the title of "Biggest São João Festival in the World", namely Caruaru (in the state of Pernambuco), and Campina Grande,in Paraíba state. In fact, Caruaru features in the Guinness Book of World Records for holding the biggest outdoor country festival.
In the
Southeastern states of São Paulo and Minas Gerais as well as the Southern states of Paraná, Santa Catarina and Rio Grande do Sul, the Lusitanian celebrations of Saint Anthony, Saint John and Saint Peter underwent a fusion with the practices of other European countries during St John's Eve or the European Festival of Midsummer's Eve thanks to the European descendants of different nations merging their traditions. The Caipira style of quadrilha or square dancing is typical of the region and danced to country music by couples made of children but also adults usually attending a mock wedding held as a symbol of fertility of the land just like the ones held in Portugal, Norway and Sweden. Nowadays the festival resembles the origins of Pagan Midsummer festivities due the focus on rural life, agriculture, large bonfires and the praise of hinterland dishes displayed in the arraial or feira, the mocking of an ancient European country fair. The word caipira is also the name of the regional dialect or accent and prosody from the Western countryside of the state of São Paulo, north of Paraná, south of Minas Gerais, as well as Goiás and Mato Grosso do Sul in the Center West, where "arraial com quadrilha caipira" can also be seen.

Flapjack's Pancake Shack - 18/VI/2016

On the heels of its recent Appalachian Cabin Tour and its encounters with the colourful crowds that jigged and yawped to its tunes in hunter-trapper, coonskin-shaking, pheasant-wishbone-breaking fashion, Florquestra ends its tour fittingly, articulating tonight's musical one-night-stand of Brazilian palpations at Flapjack’s cozy headquarters of woody hues: “Brazilian Dreams in Lumberjack Jeans (Cabin Melodies from Rio to Bahia and Bunk-Bed Beats for John and Maria)” — an evening of melody, harmony, rhythm and rhyme to kiln in the heat of the heart and take home with a partner to the sawmill where the pillows and the sheets are smooth and sappy.

Featuring Regina Assunta Gomes Teixeira (vocals, percussion), Silvio Módolo (bass, cavaquinho, vocals) and Leonard Constant (guitar, vocals).


Flapjack’s Pancake Shack
354A Preston
Ottawa (Ontario) K1S 3J2
613.680.8860
flapjacks.ca

flapjack's florquestra

Mercury Lounge - 11/VI/2016



Le 11 juin 2016 au Mercury Lounge ? — Soirée que le Florquestra, dans une géométrie revue et augmentée, consacrera exclusivement au FORRÓ !

Le forró ? — Accordéon,
zabumba (gros tambour), triangle, parfois le pandeiro (et parfois même quelques gentils intrus comme la guitare, le cavaco, la basse...) sont les principaux protagonistes instrumentaux de cette musique nordestine (entendre du nord-est brésilien) qui sent bon la cachaça, la terre fissurée par un soleil abrasif et la nuque transpirée d'une irrésistible morena. Comme la plupart des genres musicaux brésiliens, le forró est né d'une confluence d'éléments culturels amérindiens, africains et européens. L'origine du mot lui-même est encore trouble mais, selon l'hypothèse la plus circulée, « forró » serait une pittoresque déformation de l'anglais « for all ». Au XIXième siècle, alors que le réseau ferroviaire de la Great Western Railroad étendait peu à peu ses cicatrices sur la carte de l'État nordestin du Pernambouc, les Anglais y organisaient des bals populaires qu'ils annonçaient, par affiche ou écriteau, comme étant « For All » (pour tous). Ces bals furent le melting-pot musical où naquirent le forró et la danse du même nom, sur un rythme nerveux et délicieusement boîteux, évoquant à la fois les toussotements des locomotives emphysémateuses de la Great Western Railroad et les percussions cardiaques des romances nordestines contrariées par la trahison, la fuite, l'alcool, l'indigence... et toutes les autres formes de feu qui alimentent à ce jour le brasier mythologique de ces contrées brésiliennes où le peuple du sertão (région du nord-est dévorée par la sécheresse) cherche infatigablement le rire dans une boule de cristal pleine de larmes.

Distribution : Regina Gomes Teixeira (chant, zabumba & autres percussions), Silvio Módolo (accordéon, chant), Paulo Collier (triangle), Sandro Ferreira (basse, chant), Léonard Constant (guitare, chant), Angel Araos (batterie).

Qui ? — Florquestra
Quoi ? — Soirée forró
Quand ? — Le samedi 11 juin 2016, à 22 heures (portes ouvertes dès 21 heures)
Où ? — Mercury Lounge - 56, Byward, Ottawa (Ont.), tél.: 613-789-5324
Combien ? — $10 (au
mercurylounge.com), $12 à la porte
Pourquoi ? — Parce que le forró, ça se danse à deux... même quand on est seul !

Un échantillon du répertoire de la soirée :

Roda de Samba @ Petit Chicago - 21/V/2016

Nos amis de la Roda de Samba remettent ça ! Un rendez-vous d’ores et déjà traditionnel et immanquable dans la région de la capitale nationale !

Roda de Samba
La Roda de Samba taquine le tympan à la brésilienne, au rythme irrésistible de sambas d'hier et d'aujourd'hui. Chacun de ses spectacles est un évènement unique en son genre, groupant autour d'une table une douzaine de chanteurs-instrumentistes qui donnent vie, par leurs voix, leurs cordes coquines et leur fascinant arsenal de percussions afrobrésiliennes, à un répertoire séduisant, hautement mélodieux et souverainement festif !

Pour visiter la Roda de Samba sur Reverbnation, transhumez par ci :
www.reverbnation.com/rodadesamba... et par là : www.rodadesamba.ca. Notez toutefois que certaines composantes flash de ce site ne fonctionnent ni sur l’iPhone, ni sur l’iPad.

École du Versant - 30/IV/2016

Détails à venir.

École du Versant
tél.: 819-243-1144 (poste 38000)

Léonard Constant @ Café des artistes de la Lièvre - 12/III/2016

Léonard Constant - La voix de ta peau...
Léonard Constant vous propose un récital de chansons tendres et salées, de poèmes poivrés et de monologues à la menthe : « La voix de ta peau dans l'oreille de ma paume ». Tantôt tendresse et tantôt vlan, ici java et là bossa, un brin Brassens, un brin Brésil, un peu Prévert, un peu pampa, ce spectacle alchimiste mélange miel et mer, bat le varech et la vanille sur l'enclume des mots et de la musique. Avec Regina Gomes Teixeira (percussions, chant) et Ken Kanwisher (basse, violoncelle, accordéon et autres malices).



Café des artistes de la Lièvre
408, avenue de Buckingham
Gatineau, secteur Buckingham (Qué.)
tél.: 819.281.1987
http://www.cdadelalievre.com

Entrée : $10

TD Ottawa Winter Jazz Fest - 5/II/2016

TD Ottawa Jazz Festival

Le 5 février 2016 au Mercury Lounge ? — Soirée que le Florquestra, dans une géométrie revue et augmentée, consacrera exclusivement au FORRÓ, à l’invitation du TD Ottawa Winter Jazz Fest !

Le forró ? — Accordéon,
zabumba (gros tambour), triangle, parfois le pandeiro (et parfois même quelques gentils intrus comme la guitare, le cavaco, la basse...) sont les principaux protagonistes instrumentaux de cette musique nordestine (entendre du nord-est brésilien) qui sent bon la cachaça, la terre fissurée par un soleil abrasif et la nuque transpirée d'une irrésistible morena. Comme la plupart des genres musicaux brésiliens, le forró est né d'une confluence d'éléments culturels amérindiens, africains et européens. L'origine du mot lui-même est encore trouble mais, selon l'hypothèse la plus circulée, « forró » serait une pittoresque déformation de l'anglais « for all ». Au XIXième siècle, alors que le réseau ferroviaire de la Great Western Railroad étendait peu à peu ses cicatrices sur la carte de l'État nordestin du Pernambouc, les Anglais y organisaient des bals populaires qu'ils annonçaient, par affiche ou écriteau, comme étant « For All » (pour tous). Ces bals furent le melting-pot musical où naquirent le forró et la danse du même nom, sur un rythme nerveux et délicieusement boîteux, évoquant à la fois les toussotements des locomotives emphysémateuses de la Great Western Railroad et les percussions cardiaques des romances nordestines contrariées par la trahison, la fuite, l'alcool, l'indigence... et toutes les autres formes de feu qui alimentent à ce jour le brasier mythologique de ces contrées brésiliennes où le peuple du sertão (région du nord-est dévorée par la sécheresse) cherche infatigablement le rire dans une boule de cristal pleine de larmes.

Distribution : Regina Gomes Teixeira (chant, zabumba & autres percussions), Silvio Módolo (accordéon, chant), Paulo Collier (triangle), Sandro Ferreira (basse, chant), Léonard Constant (guitare, chant), Angel Araos (batterie).

Qui ? — Florquestra
Quoi ? — Soirée forró
Quand ? — Le vendredi 5 février 2016, à 22h30 (portes ouvertes dès 22 heures)
Où ? — Mercury Lounge - 56, Byward, Ottawa (Ont.), tél.: 613-789-5324
Combien ? — $8 (au
mercurylounge.com), plus cher à la porte
Pourquoi ? — Parce que le forró, ça se danse à deux... même quand on est seul !

Un échantillon du répertoire de la soirée :

J.L. House Concert Series Presents Florquestra - 16/I/2016

Sold out. Guichets fermés.

J.L. House Concert Series Florquestra

Un extrait de la soirée :

Soirée pré-carnaval / Pre-Carnival Party

Un éventail de rythmes brésiliens pour vous faire guincher toute la nuit.
A palette of Brazilian rhythms to keep you dancing all night long.