Soirée forró au Petit Chicago - 17/X/2015


Le 17 octobre 2015 au Petit Chicago ? — Soirée que le Florquestra, dans une géométrie revue et augmentée, consacrera exclusivement au FORRÓ !

Le forró ? — Accordéon,
zabumba (gros tambour), triangle, parfois le pandeiro (et parfois même quelques gentils intrus comme la guitare, le cavaco, la basse...) sont les principaux protagonistes instrumentaux de cette musique nordestine (entendre du nord-est brésilien) qui sent bon la cachaça, la terre fissurée par un soleil abrasif et la nuque transpirée d'une irrésistible morena. Comme la plupart des genres musicaux brésiliens, le forró est né d'une confluence d'éléments culturels amérindiens, africains et européens. L'origine du mot lui-même est encore trouble mais, selon l'hypothèse la plus circulée, « forró » serait une pittoresque déformation de l'anglais « for all ». Au XIXième siècle, alors que le réseau ferroviaire de la Great Western Railroad étendait peu à peu ses cicatrices sur la carte de l'État nordestin du Pernambouc, les Anglais y organisaient des bals populaires qu'ils annonçaient, par affiche ou écriteau, comme étant « For All » (pour tous). Ces bals furent le melting-pot musical où naquirent le forró et la danse du même nom, sur un rythme nerveux et délicieusement boîteux, évoquant à la fois les toussotements des locomotives emphysémateuses de la Great Western Railroad et les percussions cardiaques des romances nordestines contrariées par la trahison, la fuite, l'alcool, l'indigence... et toutes les autres formes de feu qui alimentent à ce jour le brasier mythologique de ces contrées brésiliennes où le peuple du sertão (région du nord-est dévorée par la sécheresse) cherche infatigablement le rire dans une boule de cristal pleine de larmes.

Distribution : Regina Gomes Teixeira (chant, zabumba & autres percussions), Silvio Módolo (accordéon, chant), Paulo Collier (triangle, pandeiro), Sandro Ferreira (basse, chant), Léonard Constant (guitare, chant), Angel Araos (batterie).

Qui ? — Florquestra
Quoi ? — Soirée forró
Quand ? — Le samedi 17 octobre 2015, à 21h30
Où ? — Le Petit Chicago - 50, promenade du Portage, Gatineau-Hull (Qc) J8X 2J7, tél.: 819-483-9843
Combien ? — $10
Pourquoi ? — Parce que le forró, ça se danse à deux... même quand on est seul !

Évènement Facebook :
https://www.facebook.com/events/188746704789998/

Les Brasseurs du Temps - 06/X/2015

Léonard Constant & Florquestra - V'là l'père Stephen Harper qui passe !
La plus récente incarnation du spectacle Cachez, la belle, ce qui dépasse (v’là l'père Stephen Harper qui passe !) — une bulle de savon où l'artisanat chansonnier, l'humour, la poésie, la paillardise de bon aloi, les souvenirs en noir et blanc valsent, l'espace de quelques refrains, contre les monstres qui n'attendent que la fin de la représentation pour poursuivre leurs coupes à blanc dans le rêve et dans la liberté. Un récital de chansons tendres et salées, de poèmes poivrés et de monologues à la menthe. Tantôt tendresse et tantôt vlan, ici java et là bossa, un brin Brassens, un brin Brésil, un peu Prévert, un peu pampa, ce spectacle alchimiste mélange miel et mer, bat le varech et la vanille sur l’enclume des mots et de la musique.

Le
Florquestra ? — Le raffinement harmonique brésilien, la fièvre de la samba, la sensualité de la bossa-nova, les langueurs du xote, les taquins hoquets du forró, la délicate sismique du chorinho, le bagout montmartrois de l’accordéon d’autrefois, une panoplie d'instruments rieurs, pleureurs, bavards et danseurs, au service d’une chanson tricotée à la main, loin du bruit et des modes, tantôt mélancolique, tantôt gouailleuse. « Dans la tradition de marqueterie de la plus savante chanson française, (…) des mélodies qui rêvent ouvertement au Brésil, à ses rythmes chaloupés et à sa bonne humeur. » (M. Cucchi, La Presse / Le Droit). Venez vous faire bronzer l'ouïe !

Distribution :
Léonard Constant (chant, guitare), Regina Gomes Teixeira (chant, percussions), Silvio Módolo (cavaquinho, basse, accordéon, chant).

Qui ? — Léonard Constant & le Florquestra
Quoi ? —
Cachez, la belle, ce qui dépasse (v’là l'père Stephen Harper qui passe !)
Quand ? — Le mardi 6 octobre 2015, à 19h30
Où ? — Les Brasseurs du Temps (BDT) - 170, rue Montcalm, Gatineau (Qc) J8X 2M2
Combien ? — $15
Pourquoi ? — Parce que « C'est bien plus beau lorsque c'est inutile ! » (E. Rostand,
Cyrano de Bergerac, 1897)

Festival « La ruelle des artistes » - 14/VIII/2015

Spectacle du Florquestra
à l’enseigne du Festival
La ruelle des artistes,
le 14 août 2015, de midi à 13h30,
sur la scène
Chez Henri de la Place Aubry,
à l’angle des rues Aubry et Kent,
dans le Vieux-Hull.

Quelques sommaires renseignements sur cet évènement et sur d’autres offerts à ses citoyens par la Ville de Gatineau :
http://www.gatineau.ca/portail/default.aspx?p=quoi_faire/activites_centre_ville

Centre-ville Gatineau

Maison des auteurs - 11/VII/2015

L'Association des auteurs de l'Outaouais et Cachaça Prod ont le plaisir de vous présenter Léonard Constant et le Florquestra dans la plus récente incarnation du spectacle Cachez, la belle, ce qui dépasse, v'là l'père Stephen Harper qui passe ! — une bulle de savon où l'artisanat chansonnier, l'humour, la poésie, la paillardise de bon aloi, les souvenirs en noir et blanc valsent, l'espace de quelques refrains, contre les monstres qui n'attendent que la fin de la représentation pour poursuivre leurs coupes à blanc dans le rêve et dans la liberté.

Le
Florquestra ? — Le raffinement harmonique brésilien, la fièvre de la samba, la sensualité de la bossa-nova, les langueurs du xote, les taquins hoquets du forró, la délicate sismique du chorinho, le bagout montmartrois de l’accordéon d’autrefois, une panoplie d'instruments rieurs, pleureurs, bavards et danseurs, au service d’une chanson tricotée à la main, loin du bruit et des modes, tantôt mélancolique, tantôt gouailleuse. « Dans la tradition de marqueterie de la plus savante chanson française, (…) des mélodies qui rêvent ouvertement au Brésil, à ses rythmes chaloupés et à sa bonne humeur. » (M. Cucchi, La Presse / Le Droit). Venez vous faire bronzer l'ouïe !

Distribution :
Léonard Constant (chant, guitare), Regina Gomes Teixeira (chant, percussions), Silvio Módolo (cavaquinho, basse, accordéon, chant).

Qui ? — Léonard Constant & le Florquestra
Quoi ? —
Cachez, la belle, ce qui dépasse, v'là l'père Stephen Harper qui passe !
Quand ? — Le samedi 11 juillet 2015, à 19h30
Où ? — Maison des auteurs (Parc Jacques-Cartier) - 164, rue Laurier, Gatineau (Qc) H2X 1Z8
Combien ? — Entrée libre
Pourquoi ? — Parce que « C'est bien plus beau lorsque c'est inutile ! » (E. Rostand,
Cyrano de Bergerac, 1897)

Léonard Constant & Florquestra - Maison des auteurs - AAAO
Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/726605150795214/
Espace cybernétique de l'Association des auteurs de l'Outaouais : http://www.aaao.ca

Pour voir/télécharger un PDF de l’affichette, cliquez :
LeonardConstant&Florquestra-affiche-maisondesauteurs-11juillet2015-rgb

Vernissage de « Tracer la ligne (vol. 2) », exposition de DÉLO

Le Florquestra a le plaisir de joindre sa voix à celle de Cachaça Prod pour annoncer ce qui suit :

Le Café-bar Aux 4 jeudis et l'artiste plasticien DÉLO (Denis Deslauriers) ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition Tracer la ligne (vol. 2), fédérant une suite de dessins parmi ceux de l'album du même titre, exécutés entre octobre 2014 et mars 2015. Volontairement rompu à cette contrainte de la calligraphie zen, chacun de ces dessins est ancré au papier sans esquisse préliminaire, directement à la plume. Tantôt minimaliste, tantôt exubérant, d'un trait indiscutablement sien, DÉLO mêle à dessein le croquis, la bédé, la caricature et l'estampe dans un champ lexical généreux, métaphorique, plein de jeu, d'ironie et de tendresse. Comme son prédécesseur, le deuxième tome du cycle Tracer la ligne plante le décor de nos solitudes urbaines et de nos faux réseaux, raconte nos paradoxes et nos blessures, croque l'époque avec une sorte de mélancolie espiègle et un absurde inquiet que n'auraient dédaignés ni Jacques Prévert, ni Fritz Lang... sans jamais omettre de rappeler que le bonheur, quand il fleurit momentanément entre deux dalles de trottoir, est l'auberge espagnole des précieux petits riens du quotidien.

DÉLO ? — Denis Deslauriers est né le 8 mars 1955. Depuis plus de quarante ans, il oeuvre professionnellement dans les domaines du dessin, de la peinture, de la bande dessinée, de la caricature, de l'illustration, de l'infographie, de la scénographie, de la photographie, de la photographie anaglyphe, de l'héraldique, de l'édition, de la calligraphie, du branding. Il prépare actuellement le premier volume d'une rétrospective de ses oeuvres... qu'il lancera sans doute Aux 4 jeudis, fidèle qu'il est à l'illustre établissement hullois dont l'indémodable logo est également l'une de ses oeuvres.

Qui ? —
DÉLO (Denis Deslauriers)
Quoi ? —
Tracer la ligne (vol. 2) — vernissage, en présence de l'auteur
Où ? — Café-bar
Aux 4 jeudis, 44, rue Laval, Gatineau, secteur Hull (Qc) J8X 3G7, tél. 819-771-955

Quand ? — Le samedi 6 juin 2015, 17h-19h
Combien ? — Entrée libre

Davantage sur DÉLO : www.deloart.com
Aux 4 jeudis : 
http://4jeudis.ca/fr/calendrier/expositions/

Cantina Sur - 30/V/2015

On the heels of its recent encounter with the colourful crowd that jigged and jollied itself up in Ottawa’s taco temple of tequila tears and sombrero smiles, Florquestra articulates another one-night-stand proposal of essentially Brazilian palpations at Cantina Sur’s cozy headquarters of Mexican hues, savours and traditions: “Brazilian Dreams in Mexican Jeans (Mattress Melodies from Rio to Bahia and Bedroom Beats for Juan and Maria)” — an evening of melody, harmony, rhythm and rhyme to stash in the beatbox of the heart and take home with a partner to the room where the pillows and the sheets are soft and warm. Featuring Regina Assunta Gomes Teixeira (vocals, percussion), Silvio Módolo (bass, cavaquinho, vocals), Leonard Constant (guitar, vocals)… and a surprise guest on percussion.
Florquestra - Cantina Sur
8 pm, Saturday, May 30, 2015, at Cantina Sur, 665 Bronson, Ottawa.
Infoline: 613.567.7373. Web: cantinasur.com.

Facebook event page: https://www.facebook.com/events/1661127604106019/.

Cantina Sur - 17/IV/2015

In quartet demeanour, Florquestra articulates a one-night-stand proposal of essentially Brazilian palpations at Cantina Sur’s cozy headquarters of Mexican colours, savours and traditions: “Brazilian Dreams in Mexican Jeans (Mattress Melodies from Rio to Bahia and Bedroom Beats for Juan and Maria)” — an evening of melody, harmony, rhythm and rhyme to stash in the beatbox of the heart and take home with a partner to the room where the pillows and the sheets are soft and warm. Featuring Regina Assunta Gomes Teixeira (vocals, percussion), Silvio Módolo (bass, cavaquinho, vocals), Leonard Constant (guitar, vocals) and Angel Araos (drums, percussion).
Florquestra at Cantina Sur
8 pm, Friday, April 17, 2015, at Cantina Sur, 665 Bronson, Ottawa.
Infoline: 613.567.7373. Web: cantinasur.com.

Facebook event page: https://www.facebook.com/events/1656086934619220/

Série « Chasse-galerie » au Lowertown - 05/II/2015

NOUS SOMMES AU REGRET DE DEVOIR VOUS ANNONCER L’ANNULATION DE CET ÉVÈNEMENT POUR DES RAISONS NE DÉPENDANT NULLEMENT DU FLORQUESTRA. Selon ce qu’on nous a dit, cette série de spectacles s’amorcera vraisemblablement en mars.

FLORQUESTRA IS SORRY TO ANNOUNCE THAT, FOR REASONS ENTIRELY BEYOND OUR CONTROL, THIS SHOW HAS BEEN POSTPONED BY A THIRD PARTY. From what we have been told, this series will likely commence in March.



Renseignements sur la page-évènement Facebook :
https://www.facebook.com/events/524812507657596/?ref=22

Vernissage de « Tracer la ligne », exposition de DÉLO

Le Florquestra a le plaisir de joindre sa voix à celle de Cachaça Prod pour annoncer ce qui suit :

Le Café-bar Aux 4 jeudis et l'artiste plasticien DÉLO (Denis Deslauriers) ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition Tracer la ligne, fédérant une vingtaine de dessins parmi les 65 de l'album du même titre, lancé en décembre dernier, et quelques-uns du tome à venir. Volontairement rompu à cette contrainte de la calligraphie zen, chacun de ces dessins est ancré au papier sans esquisse préliminaire, directement à la plume. Tantôt minimaliste, tantôt exubérant, d'un trait indiscutablement sien, DÉLO mêle à dessein le croquis, la bédé, la caricature et l'estampe dans un champ lexical généreux, métaphorique, plein de jeu, d'ironie et de tendresse. Tracer la ligne plante le décor de nos solitudes urbaines et de nos faux réseaux, raconte nos paradoxes et nos blessures, croque l'époque avec une sorte de mélancolie espiègle et un absurde inquiet que n'auraient dédaignés ni Jacques Prévert, ni Fritz Lang... sans jamais omettre de rappeler que le bonheur, quand il fleurit momentanément entre deux dalles de trottoir, est l'auberge espagnole des précieux petits riens du quotidien.

DÉLO ? — Denis Deslauriers est né le 8 mars 1955. Depuis plus de quarante ans, il oeuvre professionnellement dans les domaines du dessin, de la peinture, de la bande dessinée, de la caricature, de l'illustration, de l'infographie, de la scénographie, de la photographie, de la photographie anaglyphe, de l'héraldique, de l'édition, de la calligraphie, du branding. Il prépare actuellement le premier volume d'une rétrospective de ses oeuvres, en plus de mettre la dernière main au deuxième tome de la série Tracer la ligne, à paraître en 2015... et qu'il lancera sans doute Aux 4 jeudis, fidèle à l'illustre établissement hullois dont l'indémodable logo est également l'une de ses oeuvres.

Qui ? —
DÉLO (Denis Deslauriers)
Quoi ? —
Tracer la ligne — vernissage, en présence de l'auteur
Où ? — Café-bar
Aux 4 jeudis, 44, rue Laval, Gatineau, secteur Hull (Qc) J8X 3G7, tél. 819-771-9557
Quand ? — Le dimanche 1er février 2015, 17h-19h
Combien ? — Entrée libre




Davantage sur DÉLO : www.deloart.com
Aux 4 jeudis : 
http://4jeudis.ca/fr/calendrier/expositions/



Source : Cachaça Prod

Merci de bien vouloir transmettre la présente à ceux que vous estimez susceptibles de s'y intéresser.

- 30 -